Chrome Store : 20 millions d’internautes infectés par de faux AdBlockers.

C’est incontestablement le type d’extension le plus installé sur les navigateurs: les bloqueurs de publicités. Forcément, quand il y a du potentiel, les pirates redoublent d’idées créatives pour infecter les appareils d’utilisateurs. Google a retiré du Chrome Web Store 5 faux AdBlockers qui récupéraient des données de sites, mais pouvait également constituer un botnet.

 

5 faux AdBlockers malveillants sur le Chrome Store auraient infectés plus de 20 millions d’utilisateurs.

Ces 5 extensions: AdRemover for Google Chrome, uBlock Plus, Adblock Pro, HD for YouTube et Webutation comportaient du code malveillant. Celui-ci permettait notamment de récupérer des données sur les sites que l’internaute visitait, mais également d’injecter des commandes dans le navigateur ou encore pire, être utilisé comme un botnet.

Ce qu’il faut savoir c’est que ces extensions pirates étaient très bien positionnées dans le classement de téléchargements, ce qui paraissait suffisant pour être installées sans réflexion par de nombreux utilisateurs.

Désormais elles sont supprimées du catalogue de Google, mais ce n’est pas la première fois qu’une histoire semblable se déroule. En 2017, 37’000 personnes avaient installé une fausse version d’AdBlock Plus. Pour rappel, vérifiez toujours que le développeur est digne de confiance et consultez les avis et les paramètres de confidentialités avant de télécharger quoi que ce soit. Si vous avez un doute, renseignez-vous avant tout.

Source : 20 Minutes 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe de grammaire ou de syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Sven

Je suis le fondateur de Chinadroid. J'adore toucher un peu à tout (sauf Linux).

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :